Dinemarketing.com
Image default
Business / B2B

Quelle signalisation mettre sur un chantier ?

Une signalisation de chantier efficace et sécurisant repose sur quatre grands principes : adaptabilité, cohérence, valorisation et lisibilité. La signalisation de chantier doit être adaptée à la configuration des lieux afin d’assurer la sécurité des usagers et des ouvriers, mais sans gêner excessivement la circulation publique. Elle dépend de la nature du chantier, de la voie d’accès et de la circulation.

Qu’est-ce qu’une signalisation de chantier ?

La signalisation de chantier, qui est temporaire, ne donne pas toujours les mêmes indications que la signalisation permanente. Elle doit donc être cohérente avec la situation, dans la mesure où elle ne doit pas donner lieu à des indications contradictoires. Les panneaux de signalisation permanente doivent aussi être masqués temporairement.

Le principe de valorisation permet de rendre crédible la situation annoncée aux yeux des usagers. Il faut donc veiller à l’évolution de la signalisation de chantier, aussi bien dans le temps que dans l’espace. Les panneaux doivent être enlevés quand le chantier est achevé et quand il n’y a plus de danger.

Enfin, la signalisation de chantier doit être facile à décrypter pour les usagers. Les panneaux sont à placer en évidence, sans surcharge et à la bonne taille. Il est déconseillé de mettre deux panneaux côte à côte afin d’éviter la confusion et les éventuelles contradictions.

Les chantiers concernés

Aucune réglementation n’est à appliquer si le chantier se trouve sur un terrain privé, seule la responsabilité du maître d’œuvre sera retenue en cas de problème. Celui-ci doit donc prendre les mesures nécessaires à la sécurité des personnes comme la mise en place de balises, barrières et d’équipements individuels.

Dans le cas où le chantier se trouve sur la voie publique et s’il y a des allers et venues d’engins, c’est la réglementation relative aux accès, à la protection des personnes et à la signalisation routière qui s’applique. Il est à noter que cette réglementation, qui découle de divers arrêtés interministériels et du Code général des collectivités publiques, est très stricte. Le maître d’œuvre doit avertir et informer le public sur l’existence du chantier, guider les personnes et les véhicules et contribuer à la modification des comportements face au danger.

Autres articles à lire

Comment prendre soin de sa batterie d’ordinateur ?

Claude

CO Metz : Présentation du métier de téléconseiller(ère)

administrateur

Le poêle à pellets et ses avantages

Claude

Pourquoi externaliser le développement de son site web ?

Claude

Devis alarme en ligne : comparer c’est gagné

Christophe

Comment avoir une communication d’entreprise plus efficace ?

administrateur