Image default
Business / B2B

Savoir tirer partie des objets publicitaires pour une stratégie marketing efficace

L’efficacité des objets publicitaires à séduire les cibles fait l’unanimité depuis longtemps en marketing. Sacs personnalisés, badges, calendriers, vêtements, stylos, … le choix est vaste quant à l’objet à privilégier pour la publicité. L’objectif étant de créer un sentiment de confiance et de sympathie avec ses futurs clients. Précisions.

 

Que savoir sur les objets publicitaires ?

Par définition, un objet publicitaire  est un objet offert en guise de cadeau aux prospects et aux clients de l’entreprise. Il comprend en principe le logo de la marque et le nom de la société. Le choix de ce gadget dépend en principe de l’objectif final à atteindre. Dans le cadre de la fidélisation des clients, il est judicieux de miser sur un objet avec une valeur adaptée à celle du client. Pour gagner en visibilité, un objet de faible valeur mais pratique sera parfait : stylo, porte-clés, badges, etc.

L’utilisation de ces articles promotionnels profite aux entreprises de toutes tailles. Pour une entreprise, distribuer ces gadgets aux clients et prospects c’est faire preuve d’attention. Du côté des récepteurs, les objets promotionnels sont également bien accueillis. En effet, il y a été précisé que 89% des personnes ayant reçu un article publicitaire se souviennent de l’entreprise jusque 2 ans après l’avoir eu.

Les données vont encore plus loin en confirmant l’attachement des gens vis-à-vis d’un article promotionnel. Plus de 50% de ces personnes déclarent avoir conservé l’article pendant 12 mois à 4 ans. 94% des heureux bénéficiaires de ces gadgets confirment se souvenir où et quand ils ont reçu l’objet.

 

L’intérêt de bien choisir un gadget publicitaire

Grâce à leur apparence conviviale, colorée et originale, les gadgets publicitaires séduisent facilement les clients. Il est important de bien travailler sur leur personnalisation afin de rendre le gadget unique. C’est comme cela qu’il puisse faire connaître votre entreprise et l’imprégner dans le mémoire collectif. Les grandes firmes comme Mac Donald et The Coca Cola Compagny ont d’ailleurs compris depuis longtemps leur puissance.

Pour le choix, il n’y a pas d’objet publicitaire parfait. Cependant, une analyse des habitudes et des comportements des cibles permet à l’entreprise de savoir l’objet qui captive le public. L’important est de s’assurer que l’article promotionnel retenu lui offre le meilleur kilométrage publicitaire possible. Ainsi, les gants et les chapkas seront certainement appréciés dans une ville dominée par le froid. De même, une coupe à l’effigie de l’entreprise aura du succès lors d’une foire aux vins et aux spiritueux.

Bref, l’entreprise peut choisir parmi une multitude d’articles promotionnels. Dans l’idéal, il vaut mieux privilégier ceux avec une durée de vie plus longue. C’est ainsi que la clé USB et l’enceinte bluetooth se sont imposés parmi les gadgets publicitaires. Dans le milieu du tourisme, la bagagerie a aussi du succès.

Comment expliquer la puissance de la publicité par l’objet ?

Les objets promotionnels offerts en guise de cadeau ont toujours fait l’unanimité auprès des prospects et des cibles. Ce sont des petites attentions qui touchent l’émotivité des gens. Mais bien qu’il soit offert gratuitement, un article publicitaire ne déclenchera pas le même effet qu’un simple cadeau. Ceci s’explique par le fait qu’il comprend le slogan et le nom de la marque.

 

Quel que soit l’objet publicitaire choisi, il est chargé de véhiculer un message publicitaire indélébile. Il va toujours rappeler au bénéficiaire l’existence d’une marque, d’un produit/prestation ou de l’entreprise. Par ailleurs, il y a son côté gratuit qui sera perçu par les clients comme un signe de générosité. Touchés par cet aspect de la gratuité et séduits par la beauté du cadeau, les clients ne pourront qu’être reconnaissants. De plus, les objets promotionnels sont toujours distribués sans conditions préalables.

Related posts

Comment améliorer son bien-être au travail ?

Tamby

La construction modulaire de restaurants et de réfectoires scolaires

Journal

Vers un management de transition du service juridique

Laurent