Image default
Business / B2B

L’immobilier d’entreprise gagne du terrain en France

Les grandes villes et métropoles de France n’échappent pas au marché de l’immobilier d’entreprise.De plus en plus prisé à la fois par les investisseurs et les entreprises, ce secteur lucratif répond à une demande en constante augmentation. En 2018 encore, les chiffres ont battu des records. Afin de mieux comprendre les enjeux de ce marché pour lesentreprises en quête de bureaux à louer ou à acheter, voici quelques essentiels à savoir sur l’immobilier tertiaire.

Ce que regroupe l’immobilier tertiaire

L’immobilier d’entreprise comprend tous les bâtiments, locaux et bureaux occupés par des activités professionnelles (libérale, commerciale, indépendante, collectivité…). Le nombre de création d’entreprise en constante augmentation depuis quelques années contribue au succès grandissant du marché locatif de bureaux. Pour répondre à cette demande, de nouveaux quartiers d’affaires émergent çà et là ainsi que des alternatives aux locations de bureaux classiques comme le coworking.

Le classement des villes les plus prisées

En 2018, les investissements immobiliers étaient en hausse. Le segment de marché du tertiaire notamment a été très prisé des investisseurs. Si la recherche de location de bureaux à Paris ne désemplie pas, la capitale se voit concurrencée par d’autres grandes villes françaises comme Lyon et Lille qui arrivent respectivement première et deuxième sur le marché régional. Dans ces deux métropoles, ce sont des milliers de m2 de bureaux professionnels qui sont soumis à bail chaque année. En lien direct avec cette augmentation, l’expansion des quartiers d’affaires comme Euralille ou Lyon Part-Dieu et le développement de nouveaux secteurs stratégiques.

Le revers de la médaille

Fort de ce succès, l’immobilier neuf d’entreprise revoit le prix de ses loyers à la hausse. Selon les secteurs – notamment dans les centres villes – il est même doublé. Ce qui constitue une difficulté supplémentaire pour les entreprises qui désirent s’insérer dans un écosystème. Pour payer moins cher, ces dernières doivent miser sur des secondes mains ou des bureaux en périphérie. Reste ensuite la difficulté des baux 3 6 9 qui demeurent contraignants pour les jeunes entreprises en devenir.

Le succès des centres d’affaires

Pour proposer des alternatives mieux adaptées aux problématiques des entreprises, les centres d’affaires rivalisent d’idéeset autressolutions sur mesure. En se développant, ces espaces penséspour les professionnels contribuent nettement au succès de l’immobilier tertiaire. Mais ce qu’ils proposent est plus avantageux pour les entreprises. Grâce à ce type d’intermédiaire, ces dernières ont la possibilité d’être domiciliées dans des secteurs très convoités et même d’y louer des bureaux ou salles de réunion pour la durée de leur choix : une heure, une demi-journée ou plusieurs mois. De plus, les centres d’affaires mettent à disposition des espaces de travail clé en main et tout équipés afin de simplifier le quotidien des entreprises. Les services d’accueil, de gestion de courrier et des appels téléphoniques sont généralement compris dans leur forfait. Ainsi, les dirigeants et dirigeantes d’entreprise se voient soulagés de leurstâches administratives tout en profitant d’un cadre optimisé.

Related posts

Vie d’entreprise : À qui confier la traduction des documents juridiques ?

Odile

Pourquoi faire appel à des experts pour une estimation d’objet?

Tamby

Quelles sont les bonnes raisons d’établir un plan d’affaire (Business Plan) ?

administrateur