Image default
Maison / Bricolage / Déco

Aménager un grenier, comment s’y prendre ?

Notez cet article

Il est tout à fait possible d’aménager le grenier et de le transformer en espace utilisable afin de maximiser la superficie disponible dans une maison. En effet, l’aménagement du grenier constitue souvent une meilleure alternative pour ajouter une pièce supplémentaire aux petites maisons, telle qu’une chambre de plus, un studio artistique, un dortoir, un sanctuaire, un bureau ou encore un espace de stockage.

D’où l‘intérêt donc de connaitre les principales étapes à suivre pour aménager les combles ou le grenier et aussi les différents professionnels qui peuvent intervenir pour la réalisation des travaux.

Faire appel à un professionnel compétent

Normalement, il faut toujours faire appel à un professionnel du bâtiment lorsque l’on souhaite aménager un grenier, notamment à un charpentier, à un couvreur, à un maçon ou à un charpentier-couvreur. Le choix de l’ouvrier dépend en fait du type de travaux à accomplir et on peut trouver facilement l’artisan professionnel idéal sur le site terminauxalternatifs.fr.

Dans un premier temps, s’il s’agit  d’aménager les combles perdus, de modifier la charpente, d’enlever la triangulation centrale de la maison avant de dresser les cloisons et le plancher de nouvelle pièce, le professionnel que l’on doit contacter doit être le charpentier car c’est le seul intervenant qui maîtrise ce genre de travaux.

En revanche, si l’aménagement du grenier ne peut être réalisé qu’en touchant à la toiture de la maison, mis à part la modification de la charpente, il est impératif de s’adresser à un couvreur car c’est le professionnel des toits et c’est lui qui va surélever la maison afin de changer la pente des toits et également afin d’installer la nouvelle toiture.

Quant au maçon, celui-ci intervient en général pour poser l’escalier du grenier, pour créer un accès et des fenêtres et aussi pour isoler les combles.

Dans un dernier temps, pour le charpentier-couvreur, il s’agit d’un seul professionnel qui est apte à jouer les rôles du charpentier et du couvreur en même temps. Ainsi, il a comme missions : de préparer la nouvelle ossature en atelier, de fixer la nouvelle charpente, de réinstaller les liteaux et la couverture, d’inspecter l’alignement des tuiles et des ardoises, de vérifier l’étanchéité de la couverture et enfin de contrôler le bon fonctionnement des évacuations.

Sinon, on peut aussi l’appeler pour résoudre d’autres problèmes, tels que : les murs déformés, les bois bombés, la source des mauvaises odeurs, la présence des champignons ou la présence de trous dans la charpente.

Les règles à connaître et les principales étapes à suivre

Si l’on décide de réaliser les travaux d’aménagement de grenier nous-même, il faut tout d’abord que l’on rassemble tous les éléments suivants : un couteau à lame de rasoir, un pistolet agrafeur, des agrafes, du fil électrique, des prises électriques, une spatule, un enduit, de la peinture, des pinceaux, du contreplaqué, une plaque de plâtre, des rouleaux d’isolant, un ruban pour cloison sèche, des couvercles d’obturateur de prise et d’interrupteur, du mastic, des agrafes à fil pour l’isolant, des plinthes et un plancher.

Puis, pour ce faire, il faut commencer par vérifier la hauteur du plafond tout en calculant la superficie du grenier et en mesurant l’espace libre. L’idée est donc ici de penser à construire un grenier qui respecte les normes et surtout de répondre aux exigences du code du bâtiment. Parmi ces dernières, il y a lieu de citer le fait de devoir concevoir un escalier complet et au moins deux sorties et aussi de posséder un permis de construire qui est valable dans la région concernée.

Pour continuer, les prochaines étapes consistent à accomplir les travaux de câblage et d’isolation. Ainsi, il y a lieu de nettoyer d’abord le grenier tout en enlevant les anciens isolants. Ensuite, il y a lieu de poser un sous-plancher, des cloisons de séparation ou des mures de genou si nécessaire. Par la même occasion, il faut aussi électrifier le grenier c’est-à-dire installer le câblage électrique et tous les appareils d’éclairages.

C’est seulement après cela qu’on puisse poser le nouvel isolant entre les montants et les plaques de plâtre sur l’isolant mural.Toutefois, il est à rappeler que la plaque de plâtre doit encore être enlevé pendant l’inspection électrique donc on doit prévoir cela en avance. Notons également que l’installation des cloisons sèches ne peut pas être effectuée par une seule personne, donc on doit demander l’aide d’une autre personne ou d’un professionnel qualifié pour mener à bien cette partie du projet.

Pour achever les travaux, les dernières étapes consistent à peindre les murs, à finir le plafond, à installer le plancher, à apporter la touche finale et enfin à décorer la nouvelle pièce.

 

Related posts

La maison connectée au service de l’utilisateur

Christophe

Conseil pratique dans la conception d’une espace patio

Claude

Pourquoi choisir la domotique Somfy ?

Tamby