Dinemarketing.com
Image default
Emploi / Formation

Comment devenir un couvreur?

Un couvreur est un artisan qui œuvre dans le bâtiment. Il construit et rénove les toitures de toute matière. La pose d’isolation, la réparation des couvertures, la réfection et bien d’autres encore sont ses missions. Afin de devenir un professionnel dans ce métier, il faut remplir quelques critères. Découvrez dans cet article les principales missions, les formations et le profil d’un vrai couvreur professionnel.

Apte à remplir plusieurs missions

La mission d’un professionnel en toiture comme cet artisan qui se trouve sur https://www.couvreur-charpentier-37.fr, couvreur dans le 37, présente plusieurs diversités. En effet, un couvreur procède à l’installation à la rénovation de toiture dans des maisons, des immeubles ou des villas. Il contribue également à la rénovation d’un monument si bien qu’il faut déployer les techniques anciennes dans un but de préservation de l’harmonie. D’ailleurs, il est aussi amené à installer des panneaux solaires qui sont une occasion de travailler sur des systèmes contemporains.

Sous la surveillance d’un client ou d’un chef de chantier, un couvreur doit préparer le chantier et installer les échafaudages et les autres matériels de sécurité. Ensuite, il est amené à fixer les liteaux sur la charpente avant de préparer l’enduit essentielle pour réaliser des scellés et des raccords.

Il est sollicité à poser les différents types de matériaux tels que l’ardoise et le zinc. Une fois les finitions achevées, il doit installer les mécaniques d’écoulement des eaux de pluie. Polyvalent, ce professionnel termine souvent son intervention avec la réalisation des accords des cheminées et l’installation de l’isolation thermique. Si des entretiens ou des réparations sont nécessaires quelques années plus tard, il est le mieux placé pour l’opérer.

Suivre des formations

Souhaitez-vous devenir spécialiste ? Détenez au minimum un CAP à obtenir suite à une formation dans un lycée d’apprentissage. La formation à suivre est le CAP couvreur, le CAP étancheur des TP ou une mention complémentaire en zinguerie. Quant aux formations niveau BAC, une BAC pro intervention sur le patrimoine bâti ou un BP étanchéité du bâtiment et des travaux publics ou tout simplement un Brevet professionnel de couvreur est requis.

Règlementé par les chambres des métiers et de l’artisanat, ce métier exige un diplôme d’un certificat de formation. Pour ceux qui visent une responsabilité dans le domaine des travaux de toiture, ils doivent avoir un BTS systèmes constructif bois et habitats ou un BTS enveloppe du bâtiment ou encore un BTS bâtiment. Ces formations vous donnent l’opportunité de maitriser le métier de manière théorique et pratique.

Pour ceux qui ne possèdent pas de diplôme, il faut une expérience de 3 ans dans le domaine pour devenir un professionnel.

Avoir une aptitude sur terrain

Le métier de couvreur est occupé majoritairement par les hommes. Mais les femmes sont les bienvenues à condition de ne pas avoir le vertige. Il s’oriente plus sur la technique. D’ailleurs, un minimum d’habileté pour s’éloigner des incidents est aussi requis.

Entre ciel et toit, le couvreur se doit de s’exposer à d’éventuels désagréments tels que les intempéries et les températures. Il doit se plier en quatre pour suivre les règles de sécurité mot par mot. Au-delà, la minutie, l’attention et la méticulosité doivent être au centre de préoccupation d’un artisan dans le but de rendre un travail sans faille. Pour un rendu convaincant, les qualités nécessaires sont la patience et la précision.

Une résistance physique est aussi nécessaire parce qu’il doit travailler de manière régulière, et ce dans une position inconfortable. C’est un travail qui s’exerce toujours en plein air. Comme compétences primordiales, un artisan se doit de bien choisir le matériel de construction de toiture idéale. De ce fait, un esprit mathématique et analytique est le bienvenu. Savoir travailler en équipe est aussi sollicité vu la dimension d’un seul projet.

Autres articles à lire

Définition de l’ingénierie de formation

Irene

Pourquoi faire un BTS tourisme ?

Journal

Comment œuvre une entreprise de portage salarial ?

Laurent

L’anglais, désormais incontournable au travail

sophie

5 conseils pour décrocher son premier emploi

Christophe

Où et comment se former au DSCG ?

Claude