Dinemarketing.com
Image default
Maison / Bricolage / Déco

Les deux principales techniques de ramonage de cheminée

Avez-vous une cheminée ou un poêle à bois dans votre demeure ? Si oui, sachez alors qu’il vous appartient de réaliser un ramonage périodique de votre cheminée. C’est un geste indispensable qui vous permet d’éliminer les suies et les dépôts dans votre cheminée. Mais également, le ramonage est important pour éviter tout risque d’incendie de maison ou d’intoxication. Pour garantir un travail en toute sécurité et adapté à vos attentes, l’idéal c’est de faire appel à un ramoneur professionnel. Étant expérimenté dans le domaine, il maitrise toutes les techniques applicables à chaque type de conduit.

Le ramonage mécanique

Le ramonage mécanique est aussi appelé « ramonage manuel ». Comme son nom l’indique, cette méthode nécessite l’utilisation des mains. En effet, le principal outil à manier s’appelle le « hérisson ». Il s’agit d’une tige faite en métal dotée d’une brosse et qui peut se présenter sous différentes formes (ronde, rectangulaire ou carrée) suivant le conduit à ramoner.

Ainsi, le procédé de ramonage mécanique consiste à nettoyer la paroi intérieure du conduit à l’aide d’une brosse, dans le but de se débarrasser des graisses, goudrons et suies qui y sont déposés. Bien que cette technique nécessite beaucoup de prudence et de savoir-faire, elle reste la plus efficace. En effet, le nettoyage par la brosse peut être répété à plusieurs reprises jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de dépôts dans le conduit. De même, la brosse est facile à manipuler surtout lorsqu’elle est adaptée à la forme du conduit de cheminée.

Le ramonage manuel peut être entrepris depuis de haut de la cheminée ou par le bas. Dans le premier cas de figure, le ramoneur doit monter sur le toit. Bien évidemment, il doit être équipé de tous les matériels de sécurité tels que le harnais de sécurité, l’échelle, un casque. Mais dans l’autre cas, les travaux se feront à l’intérieur même de la maison. Quoi qu’il en soit, la méthode reste la même : introduire le hérisson dans le conduit puis brosser pour que tous les déchets tombent sur le pied de la cheminée.

Le ramonage chimique

Le ramonage chimique ou ramonage catalytique se fait à l’aide des bûches de ramonage, des briques de ramonage ou des produits en poudre que l’on place dans la cheminée et qui agissent par traitement catalytique.

Pour ce faire, vous devez allumer le feu de votre cheminée pendant 2 ou 3 heures, puis placez la bûche ou la brique sur les braises. Laissez-la se consommer lentement pour qu’elle dégage des fumées. Ce sont ces fumées qui agiront sur les suies et les faire décoller facilement. Vous pouvez répéter l’opération tous les deux mois. Cela optimisera la performance de votre cheminée.

Le ramonage chimique est facile à réaliser, mais il ne suffit pas à lui seul. Il doit toujours être accompagné d’un coup de brosse. En effet, il arrive que les dépôts de suie ne tombent pas jusqu’au pied du conduit. Ils se transformeront alors en goudrons qui vont de nouveau boucher votre conduit de cheminée. En plus, ils pourront s’enflammer facilement et entrainer un incendie.

Bref, pour plus d’assurance, nous vous recommandons de faire appel à ce ramoneur agréé en Haute Vienne. Il pourra vous donner de précieux conseils sur la manière de procéder au ramonage de vos conduits de cheminée.

Autres articles à lire

Aménagez votre intérieur à prix avantageux en comparant les offres!

Hugo

Poser un volet roulant : quelles sont les possibilités

Irene

Assistance informatique : comment installer un antivirus ?

Claude

Astuces pour valoriser votre maison

Tamby

Pourquoi choisir sa porte d’entrée en PVC

Journal

Bien choisir son matelas selon certains critères

Irene