Dinemarketing.com
Image default
Finance / Epargne / Fiscalité

Pourquoi préférer les subventions publiques pour financer son projet agroalimentaire ?

Le financement pour un investissement dans un projet agroalimentaire peut être obtenu de diverses manières. Vous pouvez vous rapprocher des banques, de sponsors, de fondations ou de particuliers. Même l’État peut vous satisfaire. Demander un financement auprès de structures étatiques est d’ailleurs la solution la plus recommandée. Voici pourquoi.

Pas besoin de remboursement

Comparativement aux structures privées, les organismes publics semblent plus rigoureux en ce qui concerne la sélection des bénéficiaires de leur financement agroalimentaire. Il y a toute une liste de critères et de conditions que vous devez remplir pour être éligible aux subventions.

Ce qui réjouit est qu’une fois que vous êtes entrés en possession des fonds d’investissement, vous n’avez pas à les rembourser. Un tel avantage n’existe pas avec les banques et autres établissements financiers.

Trouver un dispositif adapté à son projet

Le souci lorsque vous demandez un investissement auprès de structures privées est qu’il existe une contrainte en ce qui concerne les dépenses à effectuer avec les fonds obtenus. Dans ce genre de situation, vous êtes limités. Chez les organismes publics, un tel problème ne se pose pas.

Le gouvernement a en effet mis à la disposition du secteur agroalimentaire plus de 6000 dispositifs de financement. Avec une telle disponibilité de formes de subventions, vous êtes certain d’en trouver une qui pourra correspondre à votre projet d’élevage français ou de transformation de produits alimentaires.

Pas que des subventions directes

Les subventions que propose l’État n’existent pas uniquement sous une forme directe. Cela signifie que l’aide de ces organismes publics ne consiste pas uniquement à mettre à votre disposition de l’argent.

Elle peut en réalité aussi prendre la forme d’exonérations de charges sociales ou d’allègements fiscaux. Ainsi, comme subvention, vous pouvez demander à l’État de vous épargner du paiement des frais de transport de végétaux ou de les réduire.

Autres articles à lire

Les procédures à suivre pour obtenir un prêt sans justificatif

Odile

Comment contracter un prêt personnel ?

Laurent

Comptabilité de création d’entreprise : ce qu’il faut savoir !

administrateur

Loi Pinel à Lyon : zoom sur les conditions d’éligibilité

Journal

Comment obtenir un crédit en ligne rapide?

Laurent

Se faire de l’argent avec un site de sondage en ligne, les choses à savoir

Irene