Dinemarketing.com
Image default
Emploi / Formation

Portage salarial ou auto-entrepreneur : que choisir ?

Pour ceux qui n’ont pas encore débuté leur activité, choisir entre portage salarial et auto-entrepreneur est vraiment difficile. Ces deux statuts disposent en effet de leurs propres avantages et inconvénients et il faut également tenir compte de certains critères avant de prendre une décision. Faisons une petite comparaison !

Quel statut ?

Avant toute chose, il convient de rappeler que le consultant porté est employé par une société de portage salarial. Il réalise des missions de service de manière autonome et il cherche lui-même ses clients.

L’auto-entrepreneur, en revanche, est un travailleur indépendant qui jouit du statut de l’entreprise individuelle. Ainsi, il peut créer son activité de façon indépendante sans passer par la case « création d’entreprise ».

Quelles formalités administratives ?

En ce qui concerne les formalités administratives, le salarié porté bénéficie de l’accompagnement de la société de portage salarial. Ainsi, il est libéré de toutes les tâches administratives, comptables, fiscales … car c’est celle-ci qui s’occupe de tout.

De son côté, l’auto-entrepreneur se charge des formalités de création, de la facturation et de la comptabilité de sa micro-entreprise puisqu’il ne jouit d’aucun accompagnement.

Quels droits et avantages ?

Par ailleurs, il y a lieu de parler également des droits et avantages des deux profils. En fait, l’intervenant porté est considéré comme un véritable salarié et bénéficie d’une couverture sociale complète, ne citant que : l’allocation chômage, la mutuelle, la prévoyance, la retraite et l’assurance responsabilité civile professionnelle.

L’auto-entrepreneur, par contre, jouit du statut d’entrepreneur individuel et du régime social des indépendants. Ce qui signifie qu’il est non couvert par les assurances et qu’il dispose d’une responsabilité illimitée.

Quel salaire ?

Enfin, question salaire, le salaire net du consultant en portage salarial est à peu près égal à 50% du salaire brut tandis que celui de l’auto-entrepreneur est égal à son chiffre d’affaires moins charges et cotisations sociales.

Ici, il est utile de préciser que, contrairement au micro-entrepreneur, le portage salarial ne prévoit aucun plafonnement du chiffre d’affaires et il permet une déductibilité des frais de missions et frais de fonctionnement inhérents à l’activité.

Autres articles à lire

Où et comment se former au DSCG ?

Claude

Comment rendre un CV plus efficace ?

Tamby

Faire du dessin son métier : 4 métiers du graphisme

Tamby

Comment travailler efficacement son accent italien ?

Claude

Définition de l’ingénierie de formation

Irene

Formation professionnelle en alternance pourquoi ?

Laurent